La communication consiste à comprendre celui qui écoute

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Une citation de Jean Abraham qui m’inspire pour introduire ce nouvel article qui, comme je vous l’évoquais la semaine dernière, va traiter de communication digitale. Pour la simple et bonne raison que, depuis novembre, j’ai étendu mes réseaux. Pourquoi ? vous demandez-vous peut-être. Pourquoi pas ? je vous répondrai à coup sûr. Mais en réalité, il y a autre chose de bien plus concret derrière cette décision.

J’ai demandé à ma communauté de mettre son grain de sel dans mes projets

Parce que, comme indiqué en titre, il faut savoir écouter ce que l’autre a à nous dire, j’ai fait un sondage sur Instagram et Facebook. En effet, si j’avais mes envies, je voulais m’assurer qu’elles étaient en accord avec les attentes de mes followers. Et ça s’est avéré très instructif. Le sondage, si vous doutez, c’est un bon moyen d’y voir plus clair, entre autres choses (si ça vous intéresse, voir mon article de la semaine dernière ^^ -> Tout esprit traîne son ombre et tout esprit son doute) . 

Les utilisations de mes followers en terme de réseaux sociaux…

… et ce que j’ai décidé de mettre en place. 

Tik tok

D’abord, sans surprise, ce réseau social est très peu utilisé en complément d’autres réseaux dans ma communauté. Tik tok, c’est le réseau du viral, du fun, du visuel, des jeunes. Pour autant, j’ai décidé de m’y frotter. Pour voir. Parce qu’il y a une communauté littéraire active. Parce que ça me sort de ma zone de confort. Et aussi parce que mon roman feel-good Amour, famille et music-hall met en scène des personnages d’une vingtaine d’années, pile l’audience de ce réseau social. Il se pourrait donc que ce que j’ai à y partager touche mon lectorat à venir pour cette histoire. Dernier argument et non des moindres : je sais que je pourrais être aidée. Dans le mode de fonctionnement de l’appli et le montage des vidéos, dans l’analyse de mes posts. Parce que j’ai deux nièces trop cools qui l’utilisent et sauront certainement me guider pour concevoir des trucs sympas. 

Facebook et Instagram

Avec Facebook, je reviens à mes premières amours. C’est par là que j’ai commencé. Je l’ai délaissé un certain temps, car je ne m’y sentais plus à l’aise. C’est donc avec du recul et à tous petits pas que je m’y remets. Mais ça me tenait à coeur car c’est le réseau des proches. Et avec la crise sanitaire, des personnes m’ont rapporté qu’ils ou elles n’étaient plus au courant de ce que je faisais, qu’ils avaient loupé mes sorties littéraires. Ça m’a fait mal au coeur. 

J’ai donc décidé de poster à nouveau. Et puisque mes communautés sont différentes sur Facebook et Instagram, je partage les mêmes posts sur les deux. On pourrait me rétorquer que les attentes ne sont pas les mêmes sur ces deux réseaux et c’est pas faux. Sauf que ce que j’ai constaté, c’est que j’avais de l’interaction, même en postant les mêmes choses. Donc en ce qui me concerne, je pense que les attentes sont les mêmes : connaître mon parcours d’autrice, mes recommandations lectures, mes projets, découvrir mes textes. Donc pas de scrupule. Peut-être que ça évoluera un jour, mais pour le moment, si ça satisfait tout le monde, je n’ai pas envie de me compliquer la vie. 

YouTube

Comme Tik Tok, c’est un réseau où je démarre. C’est un défi que je me lance, et de taille. You Tube, c’est le deuxième réseau social mondial, autant dire que si je m’y prends mal, je risque d’être noyée dans la masse. Je le prends, ce risque. Comme pour les autres réseaux, comme ici, j’ai des choses à y partager. Les vidéos y durent entre quinze et trente minutes. J’y ai déjà parlé de mon parcours littéraire, d’autoédition, de mes trois ouvrages publiés. Pour le moment, c’est une vidéo par semaine et je prends beaucoup de plaisir à vous la préparer. C’est en face cam (moi en face de la caméra pour les non initié·e·s) donc vous pouvez très bien vous passer de l’image et faire autre chose en même temps, si vous souhaitez simplement écouter. Pourquoi pas un podcast du coup ? J’aurais voulu, car c’est un media très utilisé par mes followers, seulement cela a un cout annuel que je ne peux pas me permettre pour l’instant. Bientôt, j’espère. 

Newsletter et site internet

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez peut-être également lu les précédents. Eh oui, cela fait maintenant plusieurs semaines d’affilée que je poste. Je retrouve goût au blogging, c’est carrément une autre manière de communiquer et ça me plait aussi. On y dit plus, ça me permet également de laisser une trace à plus long terme, de m’y retrouver. En effet, plus facile de chercher un article sur mon site que sur mes réseaux sociaux. 

Si tu ne me suis pas encore, n’hésite pas à me laisser ton mail dans la case correspondante et tu recevras un mail par semaine. Même si je déborde de sujets, il y aura maximum une newsletter en début de mois et trois articles ensuite. Je n’aime pas l’idée de vous spammer.

Tes impressions ?

Déjà, j’arrive à m’organiser pour être régulière et ça, c’est cool. Et du côté des utilisateurs, je ne pourrais pas répondre à leur place, mais je pense que ça plait aussi. Chaque réseau m’a amené son lot d’interactions, je pense que c’est plutôt bon signe. Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui avec ce looooong article. J’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques en commentaire, à me dire également si vous allez me suivre à présent sur un autre canal. Dans tous les cas, je reste ici et vous réserve une petite surprise pour la semaine prochaine. Eh oui, ce sera Noël ! 

Passez de bonnes fêtes de fin d’année

Prenez soin de vous et à très vite


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s