Là où se trouve une volonté, il existe un chemin

Temps de lecture : moins de cinq minutes

C’est avec cette citation de Churchill que j’ai envie de commencer, histoire de nous mettre dans l’ambiance. Parce qu’en ce moment, je mène une réflexion que je souhaite partager avec vous, que vous me suiviez pour mon activité littéraire ou que vous débarquiez sur ce site internet pour la première fois.

Un chemin

En raison de mes multiples déménagements, de mes ruptures ou déceptions amoureuses, des blessures que j’ai vécues, le chemin est souvent l’image qui me vient à l’esprit pour me représenter ma vie. Parce qu’un chemin, ça peut être une ligne droite ou tortueuse. La qualité de la voie y est irrégulière.

Sur l’autoroute ou sur un circuit, on peut parfois rouler à toute vitesse, avec cette impression que le monde nous appartient, que les victoires s’accumulent et que rien ne peut nous arrêter. Bonus : la musique rock à fond les ballons qui dégueule de l’autoradio. Vous l’avez déjà connu cette sensation d’être le roi ou la reine de l’univers ? Ces moments de sérénité où vous avez confiance en l’autre, en vous, en l’avenir. En écriture, on appelle cela l’état de flow.

Seulement, de temps en temps, on croise aussi des routes moins praticables, des embouteillages qui nous retardent dans nos rendez-vous quels qu’ils soient. Qui nous en font même louper certains ou empêchent des au-revoir. Des moments d’incertitude, de doute, d’angoisse, qui n’attendent qu’une chose : que la route redevienne ce qu’elle était avant. Il m’en aura fallu de l’expérience pour comprendre que la route… en vérité, elle ne redevient jamais exactement ce qu’elle était avant. L’état du bitume, l’agencement des voies, la circulation, le paysage, il y aura forcément quelque chose de différent.

Aujourd’hui, je me trouve sur un rond-point

J’aime bien cette métaphore (j’espère que c’en est bien une, sinon corrigez-moi en commentaire, oups). Je ne suis pas à l’arrêt, les idées et les projets fusent dans mon esprit, mais je me sens dans le flou. Je n’ai pas l’impression d’avancer, les possibilités sont multiples. Et c’est normal, je crois : je vis une transition (pour plus de détails, lire mon article de blog précédent : C’est la rentrée ).

Et pour en revenir à la citation en titre de cet article, il n’appartient qu’à moi de choisir quelle sortie du rond-point je vais emprunter, quelle direction je vais donner à l’avenir. Il n’y aura pas de bonne solution. Il y aura peut-être des chemins de terre qui viendront secouer le trajet, mais qui me permettront de profiter d’un joli panorama ; des ralentissements ; des coups de stress ; des bonheurs inattendus… Au final, j’arriverai quelque part. Et dans tous les cas, j’aurai toujours le droit de changer d’avis, de continuer sur une nouvelle voie. Alors aujourd’hui, je décide de me faire confiance et vous en êtes les témoins. Et si vous voulez en savoir plus, continuez de me suivre, j’ai tant de choses à vous dire, mais l’article est déjà long. Alors ce sera pour une prochaine fois 😉

En attendant, dites-moi, l’avez-vous déjà vécu aussi ce tournant, l’envisagez-vous ? Mes mots résonnent-ils en vous ? Je crois qu’il y a matière à une belle discussion en commentaire donc n’hésitez pas.

Prenez soin de vous et à très vite


Une réflexion sur “Là où se trouve une volonté, il existe un chemin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s