Dream a little dream

Catégorie : Noir, polar / Temps de lecture : 1min

Je pousse la porte doucement pour ne pas la réveiller. La lumière est éteinte et le volet laisse filtrer juste assez de lumière pour que je devine son visage, penchée sur le côté, à la lisière de la couette. Les longs cheveux noirs de ma poupée de porcelaine glissent sur l’oreiller. Claire… A genoux au pied du lit, je l’embrasse dans le cou en passant ma main sous les draps.

D’un seul coup, mon sang se glace mais sûrement pas autant que le sien. J’ai pourtant l’habitude mais là… Sous mon impulsion, tout ce qui la maintenait dans son cocon virevolte et laisse apparaître sa cage thoracique béante.

Il y manque l’essentiel : le cœur. Le meurtrier n’a pas pris soin de refermer, l’écarteur est encore en place. Pourtant il n’a pas fait ça à la sauvage, je sens qu’il a procédé avec méthode, qu’il a aimé ça. Se pencher sur son corps, ligaturer les vaisseaux pour que son espace de travail reste propre, détacher délicatement l’organe du reste. Il a nettoyé avec précaution. D’ailleurs, il n’a sûrement pas fait ça ici. Je ne me souviens pas avoir repéré de trace d’effraction, de sang, de lutte dans l’appartement. Non. C’est même une ambiance chaleureuse et feutrée qui m’a cueilli comme un fruit mur… une mise en scène ? Je remarque qu’au salon, c’est la même chanson qui tourne en boucle depuis tout à l’heure. Dream a little dream… Un message ? Ma tête tourne. Sur l’intérieur du bras droit, je devine des lacérations en forme de lettres. E-V-E.

Je vomis au pied du lit, je pleure, je me dégoûte. Pas longtemps. J’entends du bruit, j’ai à peine le temps de bouger. L’entrée est fracassante, les gestes étudiés, l’équipée progresse rapidement dans l’appartement. Puis, une voix imposante se fait entendre.
– Levez les mains et tournez vous lentement.
Face à moi, ma future ex-femme, Maggie, me toise, incrédule :
– Adam ?
Son collègue me dévisage à son tour :
– Alors c’est vous le fameux lieutenant Brochard ?
Petit silence.
– C’est marrant, je vous voyais plus grand.

Texte écrit dans le cadre de l’atelier de mars de http://www.jedeviensecrivain.com dont le thème est la découverte de scène de crime.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s